Chocolat GEORGIA RAMON - VENEZUELA / CHUAO Noir 75%

  • Type de chocolat : Noir
  • Poids : 50g
  • Bean to Bar : Oui

3 Produits

6,30 €

soit : 126,00 € par kilogramme

Chuao est une origine mythique dans l'univers du cacao. Ce petit village de la côte nord du Venezuela, fondé au XVIe siècle, s'est spécialisé dans la culture du cacao depuis plus de 400 ans. Inaccessible autrement qu'en bateau (la population a toujours refusé de créer une route), les fèves de Chuao sont toujours de très haute qualité, et le terroir est considéré comme l'un des plus précieux au monde. Seulement 20 tonnes de ce cacao sont disponibles chaque année...

Mais qui est GEORGIA RAMON ?

Fondée en 2015 à Bonn en Allemagne, par Georg Bernadini et Ramona Gustmann, ces chocofèviers ne sont pourtant pas des débutants, loin de là. Ayant passé 27 ans dans l'univers du chocolat, y compris un bref passage en France (Les Jardins de l'Opéra à Toulouse), Georg a notamment participé à la création de la désormais célèbre chocolaterie Coppeneur en Allemagne, entre 1992 et 2010. Ramona aussi a évolué dans cette chocolaterie, c'est d'ailleurs là qu'ils se sont rencontrés. Puis Georg a souhaiter passer à autre chose, notamment à consacrer 3 ans de sa vie à déguster tous les chocolats "bean-to-bar" du monde entier, plus de 350 chocolatiers passés au crible, dégustations à l'appui (plus de 1.000 tablettes !), publiant une véritable bible sur le sujet : "Chocolate - The Reference standard" tiré en 5.000 exemplaires numérotés. Son parcours sans compromis et son travail d'investigation titanesque (ou ce pari complètement fou, c'est selon) lui ont permis d'acquérir une réelle légitimité dans le monde des chocofèviers. Georgia Ramon a choisi de se lancer aussi bien à l'assaut des plus belles et des plus rares origines du monde, que des associations de saveurs uniques en leur genre...

« BEAN-TO-BAR » de quoi s’agit-il ?

Créé à la fin des années 1990 aux USA, ce terme - signifiant littéralement « de la fève à la tablette » - désigne les chocolatiers (parfois appelés « chocofèviers » en français) qui torréfient eux-mêmes les fèves de cacao, les broient et les conchent (affinent) de manière à réaliser leur propre chocolat, lui conférant une identité inimitable.

Sur les 4.000 chocolatiers de France, seule une trentaine possède ce savoir-faire, et dans le monde, on estime qu’ils sont autour de 500, sachant que le phénomène est en constante progression ces 10 dernières années…

Les autres 99% des chocolatiers achètent un chocolat dit « de couverture », lequel a été fabriqué par un Industriel pour être fondu.

Pâte de cacao, sucre de canne, beurre de cacao.

Peut contenir des traces de lait et de fruits à coque.

Rares sont les chocofèviers dans le monde qui n'utilisent jamais ni vanille, ni lécithine.

Avec ce produit, nous vous recommandons